Critique et analyse – Le salaire de la violence

duke_421.jpg

  • Date de sortie : juillet 1958 (1h37)
  • Réalisateur : Phil Karlson
  • Avec : Van Heflin, Tab Hunter, James Darren, Kathryn Grant
  • Tous publics
  • Allociné spectateurs : 3.6/5

Le salaire de la violence, western mésestimé de Phil Karlson sorti en 1958, est pourtant loin du film de série B et se trouve être un film assez original sur divers plans, explorant des thèmes intéressants et différents.

Lire la suite

Publicités

Critique – Les huit salopards

Capture d’écran 2016-01-13 à 12.36.50.png

  • Date de sortie : 6 janvier 2016 (2h48)
  • Réalisateur : Quentin Tarantino
  • Avec : Samuel L. Jackson, Kurt Russel, Jennifer Jason Leigh, Michael Madsen, Tim Roth, Walton Goggins, Channing Tatum, Bruce Dern, Demian Bichir
  • -12 ans (France) -17 ans (États-Unis)
  • Allociné spectateurs : 4.1/5
  • Allociné presse : 3.4/5

Le nouveau film de Quentin Tarantino divise beaucoup. Après Django Unchained, ce nouveau western ayant lieu dans un huis-clos réunit des idées très intéressantes, malheureusement gâchées par un scénario assez décevant qui n’exploite pas assez ses atouts. Tarantino, de toute façon, a toujours préféré le spectacle démesuré.

Lire la suite

Dossier – Conquête de l’Ouest et cinéma : réflexion sur les représentations

La conquête de l’Ouest représente la période de colonisation, au XIXe siècle d’un immense territoire qui s’étend entre le Mississippi et l’océan pacifique, par les colons américains. Des terres colonisées au fur et à mesure après de nombreuses guerres qui étaient habitées par des peuples amérindiens et qui étaient alors pour la plupart quasiment inconnues par les colons. Cette conquête fait passer aux Etats-Unis au rang d’une puissance mondiale, elle demeure toujours ancrée dans la culture et le folklore américain. C’est donc avec une certaine logique qu’une grande majorités de westerns prennent pour contexte celui de la conquête de l’Ouest. C’est précisément la question que nous allons étudier dans ce dossier, celle du rapport entre l’histoire de la conquête et sa représentation au cinéma.

Limites de l'Ouest américain

« Us map West », Jay Carriker, Wikimedia commons (commons.wikipedia.org)

Lire la suite

Critique et analyse – The Salvation

  • Date de sortie : 27 août 2014 (1h32)
  • Réalisateur : Kristian Levring
  • Avec : Mads Mikkelsen, Eva Green, Jeffrey Dean Morgan, Mikael Persbrandt, Eric Cantona, Jonathan Pryce, Douglas Henshall
  • Tous publics (France) 
  • Allociné spectateurs : 3.8/5
  • Allociné presse : 3/5
Présenté hors compétition au Festival de Cannes, The Salvation veut rendre hommage aux westerns d’antan réalisés par Leone, Ford, Mann et plus récemment Eastwood. A l’heure où ce genre est clairement délaissé au cinéma, il est question de savoir à travers cette critique si le western doit rester dans son cercueil ou a une chance, même minime, d’en sortir. Lire la suite

Critique et analyse – Pour une poignée de dollars

  • Date de sortie : 1 mars 1966 (1h35)
  • Réalisateur : Sergio Leone
  • Avec : Clint Eastwood, Gian Maria Volonte, Marianne Koch
  • – 12 ans (France) – 17 ans (Etats-Unis)
  • Allociné spectateurs : 3.2/5
  • Allociné presse : 2.6/5
Pour une poignée de dollars est le premier volet de la trilogie culte du Dollar, réalisée par Sergio Leone avec Clint Eastwood dans le rôle principal du célèbre cavalier sans nom. C’est le film pilier de la trilogie grâce auquel non seulement deux autres films vont suivre mais aussi le genre du western qui va connaitre une réelle révolution, Leone apportant de nouvelles codes.  Lire la suite

Critique et analyse – The Homesman

  • Date de sortie : 18 mai 2014 (2h02)
  • Réalisateur : Tommy Lee Jones
  • Avec : Tommy Lee Jones, Hilary Swank, David Dencik, William Fichtner, Grace Gummer, John Lithgow, Tim Blake Nelson, Miranda Otto, Sonja Richter et Meryl Streep
  • Accord parental
  • Allociné spectateurs : 3.6/5
  • Allociné presse : 3.5/5
Présenté en compétition à Cannes, The Homesman est la deuxième réalisation de Tommy Lee Jones pour le cinéma, également son deuxième western après Trois Enterrements, une odyssée macabre dans les terres arides du Texas. Cette fois, le cinéaste nous propose un périple étonnant pour faire un western solide aux paysages puissants.  Lire la suite

Critique et analyse – L’appât

  • Date de sortie : 2 octobre 1953 (1h31)
  • Réalisateur : Anthony Mann
  • Avec : James Stewart, Janet Leigh, Robert Ryan, Ralph Meeker et Millard Mitchell
  • Tous publics 
  • Allociné spectateurs : 3.8/5
L’appât est un western assez original, un quasi huis-clos ouvert avec une seule intrigue, une sorte de pièce théâtrale avec plusieurs actes. Le film met en scène cinq personnages : Howard Kemp joué par James Stewart, un petit fermier qui cherche un petit pactole pour récupérer son ranch des mains de sa femme, Roy Anderson joué par Ralph Meeker, un ex-officier nordiste recherché par une tribu indienne pour le viol d’une des leurs et Jesse Tate joué par Millard Mithcell, vieux prospecteur à la recherche d’argent. Les deux sont réunis pour aider Kemp à appréhender Ben Vandergroat joué par Robert Ryan, un hors-la-loi dont la tête est mise à prix pour 5 000 dollars. Il est accompagné de Lina jouée par Janet Leigh, la fille de l’un de ses complices mort. Elle croit en son innocence. Les trois chasseurs de primes capturent l’homme et doivent l’emmener dans une ville lointaine du Kansas, mais le voyage sera parsemé d’embûches et de tensions entre les membres du groupe. Le prisonnier fait tout pour attiser la zizanie entre les esprits pour semer la discorde.  Lire la suite

Critique et analyse – L’homme aux colts d’or

  • Date de sortie : 1 juillet 1959 (2h2)
  • Réalisateur : Edward Dymtryk
  • Avec : Henry Fonda, Anthony Quinn, Richard Widmark, Dorothy Malone, Dolores Michaels
  • Tous publics 
  • Allociné spectateurs : 3.9/5
  • Allociné presse : 5/5
Henry Fonda. Anthony Quinn. Richard Widmark. Un trio d’acteurs remarquables qui donne envie de voir ce western. Très différent des autres. Une bande de hors-la-loi dirigée par Abe McQuown sème la terreur à Warlock. Les habitants font alors appel à Clay Blaisdell, dit « l’homme aux colts d’or », pour rétablir l’ordre. Celui-ci débarque dans la petite ville, accompagné de son ami et associé, Tom Morgan, qui ne tarde pas à ouvrir un saloon. Comme souvent, l’intrigue a lieu dans un petit village où des hors-la loi veulent semer la terreur, où le shérif n’arrive plus à contrôler la situation et demande de l’aide. Pourtant L’homme aux colts d’or n’a rien d’habituel… Lire la suite

Critique et analyse – Le dernier train de Gun Hill

  • Date de sortie : 29 juillet 1959 (1h34)
  • Réalisateur : John Sturges
  • Avec : Kirk, Douglas, Anthony Quinn, Carolyn Jones, Earl Holliman
  • Tous publics
  • Allociné spectateurs : 3.9/5
Quand on cite John Sturges, on pense trop souvent au film Les trois mercenaires et très rarement à Le dernier train de Gun Hill, un western tellement à la hauteur à tous les niveaux qu’il mérite un intérêt plus fort… Du début à la fin il n’y a aucun temps mort, aucune longueur, ce qui est très rare dans un western, même réussi. Cela est dû à un scénario excellent et à un déroulement mature très bien scénarisé. Un western irréprochable à tous les niveaux. Lire la suite

Critique et analyse – L’Homme des hautes plaines

ldhp.jpg
  • Date de sortie : 22 août 1973 (1h45)
  • Réalisateur : Clint Eastwood
  • Avec : Clint Eastwood, Verna Bloom, Marianna Hill.
  • Tous publics (France) R (États-Unis)
  • Allociné spectateurs : 4/5
  • Allociné presse : 4/5

Pour sa deuxième réalisation, Clint Eastwood choisit western. Une occasion pour lui de donner sa propre vision sur l’homme de l’Ouest et de rendre hommage à ses maîtres de cinéma, tels que Sergio Leone ou Don Siegel. Il reprend l’image du drifter, l’homme sans nom qui avait fait sa gloire dans les films de Leone. Il réalise un film violent, très mystérieux et plein de symbolisme. Il choisit de revisiter un scénario classique. Un  étranger débarque dans un village, Lago, et en état de légitime, abat trois mercenaires censés assurer la sécurité des villageois. Mais dans quelques jours, trois hors-la-loi vont sortir de prison et vont venir se venger. les villageois donnent les pleins pouvoirs à l’étranger pour qu’il assure la sécurité de Lago. Eastwood refuse d’utiliser les studios mais fait construire des façades pour créer sa propre ville dans la Sierra Nevada californienne sur les rives du lac Mono. Il n’a que six semaines pour tourner. Lire la suite