Terminator 1 et 2, la technologie et le genre

284055.jpg

Suite de l’analyse sur le Terminator, il est conseillé de lire les précédentes analyses, notamment la 1ère et la 3ème qui détaillent l’argumentation technique développée ici pour mettre en évidence le discours sur la technologie associé au genre:

Analyse de la séquence du nightclub dans T1: analyse technique, spiralisation, comment créer le suspense avec le montage principalement, discours sur la technologie

Analyse de la séquence du poste de police dans T1: discours sur la technologie, comment créer la violence sans montrer d’images chocs

Analyse de la séquence du centre commercial dans T2: confirmation de ce qui a été dit pour T1

Analyse de la technologie dans T2: T2 mis en perspective avec 24 heures chrono, deux discours différents mais qui se rejoignent

Lire la suite

Publicités

Mélodies du Pérou

NOX – Teaser Posters

Peter and Claire are two professional burglars on the east coast. On senatorial election night, their mission is to break into a Senator’s villa.

Peter et Claire sont deux cambrioleurs professionnels de la Côte Est. Le soir des élections sénatoriales, leur mission est d’entrer par effraction dans la villa d’un sénateur.

https://www.imdb.com/title/tt8414600/

Teaser Poster Vertical 1 4K.jpg

Teaser Poster Vertical 2 4K.jpg

Nox – Matt Passmore en tête d’affiche

Matt Passmore en tête d’affiche pour mon nouveau court-métrage NOX.

https://www.imdb.com/title/tt8414600

Peter et Claire sont deux cambrioleurs professionnels de la côte Est des États-Unis. Le soir des élections sénatoriales, ils ont pour mission d’entrer par effraction dans la villa d’un sénateur…

image001.jpg

La La Land

La La Land, malgré la simplicité de son histoire et quelques moments peut-être un peu trop longs, séduit le spectateur. Il s’agit là d’un film différent, qui change des autres, à la fois magique et nostalgique rappelant l’âge d’or d’Hollywood avec le couple phare Fred Astaire et Ginger Rogers. Le film bénéficie d’une superbe direction artistique, de très bons décors, costumes, une très belle atmosphère rendue, notamment grâce à l’intelligence de sa musique et de sa photographie, à tout cela s’ajoutent deux acteurs formidables, le nostalgique Ryan Gosling et la très douce Emma Stone, ravissante. N’oublions pas non plus cette fin très poétique qui contribue à rendre le film très moderne.

LaLaLand.jpg

Jackie

Jackie est un très grand film, un biopic différent de tous les autres. La performance incroyable de Natalie Portman enrichit le film,  magnifiée par la réalisation intelligente de  Pablo Larraín. Il nous plonge dans le décor, aux côtés de Jackie, dans son désespoir. C’est toute la force du film puisque le réalisateur réussit à entrainer le spectateur avec lui, comme s’il nous ouvrait une petite porte nous donnant sur un moment spécial, exceptionnel, en quelque sorte un moment « bref et étincelant », comme le précise Jackie elle-même dans le film. La non-linéarité et le réalisme du scénario rendent un portrait à la fois original et poignant, très triste. S’ajoute à tout cela une musique avec un thème principal fort.

ht_jackie-movie-cf-161201_12x5_1600

Papa ou maman 2

Belle comédie réussie, c’est avec plaisir que l’on retrouve les personnages du premier opus. Le film réunit d’excellents acteurs, la magistrale Marina Foïs, l’épatant Laurent Lafitte et une superbe participation de la ravissante Nicole Garcia. Le scénario est intelligent, magnifié par une belle réalisation. Superbe!

Rogue One : A Star Wars Story

Après un début brouillon, ce spin-off de la saga Star Wars trouve son cap. Le scénario aurait pu être meilleur, on aurait en effet préféré des personnages bien plus épais et plus profonds. Malheureusement ils restent sans grande profondeur, notamment ceux de Mads Mikkelsen ou encore Forest Whitaker. L’histoire, globalement, est assez simple, alors que le film dure plus de deux heures, on aurait voulu plus de complexité. Mais, Rogue One est un spin-off réussi assez nostalgique des anciens opus et qui remplit son cahier des charges. Gareth Edwards rend les scènes d’action très réussies. On retrouve également une Felicity Jones, contrairement à ce que disent beaucoup de critiques, satisfaisante et un Ben Mendelssohn très convaincant, même si l’écriture ne l’aide pas forcément. Après un début brouillon donc, et malgré quelques défauts de l’écriture, Rogue One devient un film réussi, que l’on apprécie, happé par le rythme, même s’il reste moins palpitant que l’épisode VII.

los-alamos-poster-tall-1536x864.jpg

Le Mépris

Le Mépris.jpg

Pour son sixième long-métrage, Jean-Luc Godard adapte le roman d’Alberto Moravia, Le Mépris. Film culte, film universel, Le Mépris réunit Brigitte Bardot, Michel Piccoli, Jack Palance et Fritz Lang dans son propre rôle et à travers la déchéance d’un couple, s’interroge sur le cinéma et l’art en général.

Lire la suite