Le Plongeon

13984502-le-plongeon.jpg

Peu connu, certes, mais n’attendez plus une seconde pour découvrir le film The Swimmer, traduit en français par Le Plongeon, si ce n’est pas déjà fait. C’est un film incroyable, très puissant, d’ailleurs celui que préfère, parmi tous ses films, Burt Lancaster. L’art de faire, à partir d’une histoire simple, un film d’une puissance émotionnelle incroyable.

Lire la suite

Publicités

Pour l’amour de Bennett

Retour sur un drame sincère, aujourd’hui, qu’est Pour l’amour de Bennett. Le film raconte la survie d’un couple suite à la disparition d’un de leurs enfants. Même si le film tourne un peu trop en rond et qu’il n’évite pas quelques clichés, lesquels sont vraiment regrettables, il est dans sa globalité assez sincère. L’histoire est très crédible, dans un contexte de deuil, elle montre la force des lieux familiaux, réunit des personnages très authentiques et justes. Il s’agit, pour ce couple, de rechercher un peu d’espoir, de survivre après un drame, de se reconstruire sur une absence. Le ton est toujours juste, entre rires et larmes, souffrances et apaisements, il n’y aura jamais d’excès. Le jeu des acteurs est incroyable. Pierce Brosnan et Susan Sarandon apportent une puissance dramatique au film. Dès le début, un plan-séquence avec un Pierce Brosnan muet donne le ton, toujours juste et émouvant quand il le faut, Brosnan apporte une force magistrale. Susan Sarandon, elle, dévastée, déchirée, presque morte, compose un personnage que l’on comprend tous et qui émeut aussi toujours. On note aussi une Carey Mulligan assez rayonnante. Malgré quelques clichés donc, les acteurs donnent une force et une prestance au film, un certain charme, dont l’histoire restera authentique jusqu’à la fin.

Capture d’écran 2016-12-17 à 19.56.31.png

Le Mépris

Le Mépris.jpg

Pour son sixième long-métrage, Jean-Luc Godard adapte le roman d’Alberto Moravia, Le Mépris. Film culte, film universel, Le Mépris réunit Brigitte Bardot, Michel Piccoli, Jack Palance et Fritz Lang dans son propre rôle et à travers la déchéance d’un couple, s’interroge sur le cinéma et l’art en général.

Lire la suite

Le Client

Le nouveau film d’Asghar Farhadi, doublement récompensé à Cannes, est fantastique. Sous forme de thriller, ce qui en fait sa force, ce mélodrame a le génie de proposer suspens et tensions dans un univers théâtral, mise en abîme intéressante notamment lors du dernier acte du film très théâtral en huis-clos rappelant Elly. Certes on aurait voulu peut-être un peu plus de tensions, mais Le Client est avant tout un mélodrame et propose une complexité des relations intéressantes à étudier, des dualités psychologiques fascinantes, des sentiments émouvants, et tout de même, une tension psychologique bien présente entre les personnages. Les acteurs sont fantastiques, Shahab Hosseini et Taraneh Allidoosti forment un duo incroyable. Dès le début, Farhadi nous plonge dans un univers superbe. Avec Le Client, il frappe fort à nouveau. Incroyable! Espérons que ce soit le même cas pour son prochain film, dont le tournage est a priori prévu en Espagne avec un autre duo, Javier Bardem et Penelope Cruz.

Salesman.jpg

Analyse – Eyes Wide Shut : la scène d’ouverture

Eyes Wide Shut  est le dernier film de Stanley Kubrick qui réunit le couple formé par Tom Cruise et Nicole Kidman. Oeuvre fascinante et complexe, il est primordiale d’analyser la scène d’ouverture, très originale, pour comprendre comment Kubrick amène son propos. L’emploi des symboles chez Kubrick est très récurrente et réfléchie, ceux de la première scène annoncent d’emblée les conflits à venir.

Eyes Wide Shut.png

Lire la suite

Critique – Carol

Carol .jpg

  • Date de sortie : 13 janvier 2016 (1h58)
  • Réalisateur : Todd Haynes
  • Avec : Cate Blanchett, Rooney Mara, Kyle Chandler
  • Tous publics (France) -17 ans (États-Unis)
  • Allociné spectateurs : 4.2/5
  • Allociné presse : 4.1/5

Le nouveau film de Todd Haynes, habitué aux mélodrames comme Loin du paradis avec Julianne Moore qui rendait hommage à la filmographie de Douglas Sirk, est un véritable succès artistique pour une grande majorité. Certains disent même que Carol est son meilleur film. Il faut dire que le film possède beaucoup d’atouts pour séduire mais que, malheureusement, ils sont parfois tirés par le bas par quelques maladresses.

Lire la suite

Critique – L’homme irrationnel

l_homme_irrationnel_cannes

  • Date de sortie : 14 octobre 2015 (1h35)
  • Réalisateur : Woody Allen
  • Avec : Joaquin Phoenix, Emma Stone, Parker Posey, Jamie Blackley
  • Tous publics (France) -13 ans (États-Unis)
  • Allociné spectateurs : 3.5/5
  • Allociné presse : 3.7/5

Une courte critique pour L’homme irrationnel, le nouveau film de Woody Allen présenté au festival de Cannes, en sélection officielle mais non en compétition. Après le décevant et ennuyeux Magic in the moonlight, Woody Allen décide cette fois de mélanger les genres, jonglant ainsi de manière subtile entre comédie et thriller macabre. Lire la suite

Critique – Carnets de voyage

Diarios-de-motocicleta

  • Date de sortie : 8 septembre 2004 (1h06)
  • Réalisateur : Walter Salles
  • Avec : Gael Garcia Bernal, Rodrigo De la Serna, Mercedes Moran, Mia Maestro
  • Tous publics (France) – 17 ans (États-Unis)
  • Allociné spectateurs : 3.9/5
  • Allociné presse : 4/5

Carnets de voyage est un film réalisé par Walter Salles et sorti en 2004, son récit prend appui sur les livres d’Ernesto Guevara et d’Alberto Granado. Ils racontent, à travers leur voyage en Amérique du Sud qu’ils ont accompli en 1952, les rencontres effectuées, les injustices sociales dont ils ont été témoins. Plus qu’un voyage pour les deux hommes, il s’agit d’une expérience, laquelle fait germer une prise de conscience véritable associée à un désir de justice sociale. Lire la suite

Critique et analyse – Franny

Capture d’écran 2015-06-22 à 14.02.41

  • Date de sortie :
  • Réalisateur : Andrew Renzi
  • Avec : Richard Gere, Dakota Fanning, Theo James, Clarke Peters
  • Tous publics 
  • Allociné spectateurs :
  • Allociné presse :

Franny, le premier long-métrage d’Andrew Renzi, fut projeté dans le cadre du Champs-Élysées Film Festival. Il réunit également Richard Gere, Dakota Fanning et Theo James. Malgré de nombreux défauts qui tirent le film vers le bas, l’écriture des personnages, notamment le principal, et la force d’interprétation rendent le film assez intéressant. Lire la suite

Critique – Valley of love

valley-of-love-affiche-939790

  • Date de sortie : 17 juin 2015 (1h32)
  • Réalisateur : Guillaume Nicloux
  • Avec : Isabelle Huppert, Gérard Depardieu,
  • Tous publics 
  • Allociné spectateurs : 3.5/5
  • Allociné presse : 3.4/5

Valley of love de Guillaume Nicloux était le film d’ouverture du Champs-Élysées Film Festival, projeté mardi soir. Il réunit deux acteurs au potentiel très intéressant, Gérard Depardieu et Isabelle Huppert. La bande-annonce, excellemment bien montée, annonçait bien un chef-d’oeuvre, un film atypique très intriguant. Atypique, le film l’est mais il possède également des faiblesses. Lire la suite