20 films à voir sur le confinement

thumb-1920-635788.jpg

À l’heure du coronavirus (covid 19), voici une liste non exhaustive de 20 idées de films à voir durant la période, portant sur le sujet du confinement.

1. Shining, Stanley Kubrick (1980)

Un confinement horrifique à l’hôtel Overlook.

2. Le Prénom, Alexandre de La Patellière, Matthieu Delaporte (2012)

Un confinement familial autour d’un prénom, mené par Patrick Bruel.

3. Douze hommes en colère, Sidney Lumet (1957)

Un confinement juridique de 12 hommes (en colère).

4. Fenêtre sur cours, Alfred Hitchcock (1954)

Un confinement entre voisins.

5. Calme Blanc, Phillip Noyce (1989)

Un confinement maritime autour d’un kidnapping et d’un sauvetage en mer. Et Nicole Kidman.

6. Les Autres, Alejandro Amenábar (2001)

Un confinement fantomatique. Et toujours Nicole Kidman.

7. Non Stop, Jaume Collet-Serra (2014)

Un confinement aérien autour d’un détournement d’avion.

8. Piège de Cristal, John McTiernan (1988)

Un peu la même chose, mais dans une tour à Los Angeles et Bruce Willis à la place de Liam Neeson.

9. 58 minutes pour vivre, Renny Harlin (1990)

Toujours Bruce Willis, confiné dans un aéroport. Non, on est loin du Terminal.

10. La Corde, Alfred Hitchcock (1948)

Un confinement meurtrier lors d’une réception, ça change du Prénom. Quoique.

11. Misery, Rob Reiner (1990)

Le vrai ‘gros’ concurrent de Shining de cette liste.

12. Festen, Thomas Vinterberg (1998)

Un confinement… je vous laisse choisir !

13. Gravity, Alfonso Cuarón (2013)

Sandra Bullock confinée dans l’espace. Ah oui, il y a George Clooney aussi. What else ?

14. Les évadés, Frank Darabont (1994)

Un confinement pénitencier. Pas le plus marrant, mais le plus poignant.

15. Juste la fin du monde, Xavier Dolan (2016)

Le confinement vu par Xavier Dolan (oui il y a de la musique).

16. Shutter Island, Martin Scorsese (2010)

Le confinement psychologique avec Leo.

17. L’Année dernière à Marienbad, Alain Resnais (1961)

Un confinement spatio-expérimento-temporel. OK.

18. Insomnia, Christopher Nolan (2002)

Un confinement à l’espace libre en plein Alaska… mais un confinement quand même, je vous laisse voir pour juger.

19. The Dark Knight Rises, Christopher Nolan (2012)

Tant qu’affaire, restons avec Christopher Nolan. Qui n’a jamais rêvé d’un confinement à Gotham ?

20. Casino Royale, Martin Campbell (2006)

Le confinement vu par James Bond lui-même.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s