Critique – Mission Impossible : Rogue Nation

mission_impossible_rogue_nation-wide

  • Date de sortie : 12 août 2015 (2h12)
  • Réalisateur : Christopher McQuarrie
  • Avec : Tom Cruise, Rebecca Ferguson, Jeremy Renner, Simon Pegg, Ving Rhames, Sean Harris, Alec Baldwin
  • Tous publics (France) -13 ans (États-Unis)
  • Allociné spectateurs : 4.2/5
  • Allciné presse : 3.8/5

Après deux opus catastrophiques, Brad Bird réussit il y a quatre ans à remettre la barre très haut en changeant de ligne droite avec Protocole fantôme. Ce volet perdait en légèreté et en fantaisie pour gagner en noirceur et devenir un véritable thriller spectaculaire. Pour ce cinquième opus, Rogue Nation, Christopher McQuarrie et Tom Cruise ne pouvaient faire mieux…mais à situation extrême, mesure extrême. Lire la suite

Publicités

Critique – Avengers : l’ère d’Ultron

dUXHiKFB9ozzP7U5Y2g1G2kzZRm

  • Date de sortie : 22 avril 2015 (2h22)
  • Réalisateur : Joss Whedon
  • Avec : Robert Downey Jr, Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Samuel L. Jackson, Elizabeth Olsen
  • Tous publics 
  • Allociné spectateurs : 4.2/5
  • Allociné presse : 2.8/5

Avengers : L’ère d’Ultron vient de franchir les trois millions d’entrées au cinéma. Marvel nous propose une nouvelle fois un film spectaculaire avec des acteurs formidables. Ce nouvel opus s’annonce-t-il comme le film de l’année, ou bien l’arnaque du siècle? Lire la suite

Critique – American Bluff

  • Date de sortie : 5 février 2014 (2h18)
  • Réalisateur : David O. Russel
  • Avec : Christian Bale, Bradley Cooper, Amy Adams, Jeremy Renner, Jennifer Lawrence
  • Tous publics (France) – 17 ans (Etats-Unis)
  • Allociné spectateurs : 3.5/5
  • Allociné presse : 3.3/5
American Bluff, le film de l’année? Avec dix nominations aux Oscars et deux Golden Globes en poche, le film a un statut «évènement», qui s’explique en grande partie d’un casting de luxe et d’une ambiance des années 70 très bien réussie, bien que caricaturale. Le film se focalise plus sur cette ambiance que sur l’intrigue principal, et donc perd en naturel et gagne en caricature. Il rend hommage aux codes du cinéma des années 70, peinture de l’Amérique de cette période. L’intérêt du film réside donc dans les décors, la musique, les costumes, l’ambiance générale et non dans la trame complexe que nous propose David O. Russel.  Lire la suite