Interview de Götz Otto

A l’occasion de l’avant-première de VESPER, Götz Otto se confie sur le film, sur son personnage ainsi que son travail de comédien avec son sa de jeu Götz Otto.

Vesper – Soutenez le film !

Le crowdfunding de VESPER a été lancé hier soir sur Kiss Kiss Bank Bank. Nous vous remercions d’avance pour votre aide précieuse. Chaque aide compte et a son importance. N’hésitez pas à choisir les contreparties qui vous intéressent : nom au générique, photos, affiches signées, T-shirt, DVD, invitations…

Nous comptons plus que jamais sur vous !!

Voici le lien : https://www.kisskissbankbank.com/vesper-le-film

Et la vidéo de la promotion de la campagne de financement, présentée par Keyvan Sheikhalishahi :

Vesper – Affiche teaser

Marge Ofenbey s’isole dans une maison loin de tous pour fuir Walter, son sinistre mari manipulateur. Elle demande l’aide de son neveu Christian.

Mais, Christian va bientôt découvrir les secrets que cachent Marge et Walter. Quelles sont les intentions véritables de Walter? Pourquoi Marge est-elle hantée par les étoiles?

Site officiel : http://www.vesperlefilm.wordpress.com

IMDb : cliquez ici

Allociné : cliquez ici

Une musique de Gréco Casadesus.

Une photographie de Jean Claude Aumont, de l’AFC.

Avec Götz Otto et Agnès Godey.

Tournage dans quelques semaines.

Affiche FINALE.jpg

Vesper – Götz Otto et Agnès Godey

Götz Otto et Agnès Godey s’affronteront dans un duel psychologique dans mon nouveau film :

Site officiel : http://www.vesperlefilm.wordpress.com

Capture d’écran 2016-05-09 à 16.53.05 - copie.png

JPG_PLRZD_Götz_Otto_0668_1c.jpg

13131014_1177187132306134_6988822460353631394_o.jpg

Critique et analyse – Demain ne meurt jamais

big_thumb_19f3940ce50fab78dd809c5a28230c08

  • Date de sortie : 17 décembre 1997 (1h55)
  • Réalisateur : Roger Spottiswoode
  • Avec : Pierce Brosnan, Jonathan Pryce, Michelle Yeoh, Teri Hatcher, Judi Dench
  • Tous publics (France) -13 ans (États-Unis)
  • Allociné spectateurs : 3.1/5

Demain ne meurt jamais, deuxième volet avec Pierce Brosnan dans le rôle éponyme, se veut comme un divertissement total. Il rompt ainsi avec les trois films précédents, diminuant la dose en noirceur et en violence au profit d’un spectacle destiné pour tous. On analysera dans cette page les qualités et défauts de ce dix-huitième opus. Lire la suite