Dossier – La neige au cinéma

lavieestbelle.jpg

Après le désert et ses étendues arides, plus ou moins dangereuses, plus ou moins illusoires, il est très logique d’enchainer avec la neige au cinéma. Parfois utilisée plus que la pluie, l’objectif ici est de comprendre, en citant quelques exemples, les différentes possibilités qu’offre la neige dans la mise en scène mais aussi le récit dans les films.

Lire la suite

Publicités

Dossier – Architecture et cinéma : la fenêtre

La fenêtre est souvent utilisée au cinéma puisqu’elle offre des possibilités de mise en scène intéressantes, d’un point de vue littéral et symbolique. Comme toujours, il n’est pas question ici de citer tous les films qui utilisent de manière plus ou moins originale la fenêtre, mais de comprendre les enjeux qu’offrent une fenêtre dans la mise en scène ou le scénario, en citant une grande variété de films. Nous évoquerons donc dans ce dossier des films des années 1920 à nos jours.

James Stewart.jpg

Lire la suite

Dossier – Danse et cinéma

getImage.jpg

Danse et cinéma peuvent souvent être associés. On peut danser sur une musique de film, en s’inspirant des pas d’un film, comme un film peut avoir pour sujet la danse ou peut contenir une ou plusieurs scènes de danse. Comme toujours, il ne s’agit pas d’énumérer tous les films comportant ces scènes de danse mais de comprendre les différentes et nombreuses possibilités qu’offre la danse sur le plan de la structure narrative d’un film ou alors sur le plan de la mise en scène en évoquant un éventail d’exemples variés. Le dossier est divisée en deux parties : la première est consacrée pour les films ne portant pas sur la danse et la deuxième sur les films qui ont pour sujet la danse.

Lire la suite

Analyse – Eyes Wide Shut : la scène d’ouverture

Eyes Wide Shut  est le dernier film de Stanley Kubrick qui réunit le couple formé par Tom Cruise et Nicole Kidman. Oeuvre fascinante et complexe, il est primordiale d’analyser la scène d’ouverture, très originale, pour comprendre comment Kubrick amène son propos. L’emploi des symboles chez Kubrick est très récurrente et réfléchie, ceux de la première scène annoncent d’emblée les conflits à venir.

Eyes Wide Shut.png

Lire la suite