Critique – I.T.

Pierce Brosnan est superbe, comme toujours, dans ce thriller technologique paranoïaque. On pardonnera les nombreux stéréotypes, un récit assez prévisible et, presque, l’absence de rebondissements, mais peu importe, le seul grand intérêt reste Pierce Brosnan et c’est un plaisir de le retrouver dans ce thriller. Le spectateur passe un bon moment, sans prise de tête, devant ce film à la trame classique, mais pas tant raté. On note une superbe participation de Michael Nykvist. Même si I.T. est très perfectible, il reste un bon thriller. À découvrir en e-cinema.

IT.jpg

Critique – Sully

Après une première demie-heure assez décevante, notamment parce que le récit à ce stade manque d’un véritable cap, la suite est bien meilleure. Le film trouve un rythme parfait et Clint Eastwood établit une formidable reconstitution. Sully est un film très bien maîtrisé, qui donne des frissons, qui revient sur un évènement qui méritait véritablement une adaptation cinématographique pour montrer la prouesse et le génie du pilote de cet avion. Le film permet d’en apprendre plus sur l’homme, sa vie, après l’amerrissage, et il retranscrit très bien l’épisode, avec beaucoup de tensions en une heure, alors que l’amerrissage n’a duré qu’environ cinq minutes, ce qui constitue un exploit. Tom Hanks, assez charismatique, livre une prestation forte. Une belle réussite.

sully-tom-hanks.jpg

Dossier – La neige au cinéma

lavieestbelle.jpg

Après le désert et ses étendues arides, plus ou moins dangereuses, plus ou moins illusoires, il est très logique d’enchainer avec la neige au cinéma. Parfois utilisée plus que la pluie, l’objectif ici est de comprendre, en citant quelques exemples, les différentes possibilités qu’offre la neige dans la mise en scène mais aussi le récit dans les films.

Lire la suite

Critique – Alliés

Contrairement à ce que disent beaucoup de presses, le nouveau film de Zemeckis est réussi. Même si le récit est perfectible, puisque l’on aurait voulu encore plus de tensions lors de la deuxième partie, comme le promettait la bande-annonce, il n’en est pas moins intéressant. Bénéficiant d’une mise en scène solide, d’un mélange des genres intéressant – romance, drame, thriller –, il réunit un duo d’acteurs fascinant, le magistral Brad Pitt et l’épatante Marion Cotillard naturellement ambigüe. Un film haletant, puisque l’on ne s’ennuie jamais, émouvant, convaincant donc.

Allies.jpg

Critique – Le Client

Le nouveau film d’Asghar Farhadi, doublement récompensé à Cannes, est fantastique. Sous forme de thriller, ce qui en fait sa force, ce mélodrame a le génie de proposer suspens et tensions dans un univers théâtral, mise en abîme intéressante notamment lors du dernier acte du film très théâtral en huis-clos rappelant Elly. Certes on aurait voulu peut-être un peu plus de tensions, mais Le Client est avant tout un mélodrame et propose une complexité des relations intéressantes à étudier, des dualités psychologiques fascinantes, des sentiments émouvants, et tout de même, une tension psychologique bien présente entre les personnages. Les acteurs sont fantastiques, Shahab Hosseini et Taraneh Allidoosti forment un duo incroyable. Dès le début, Farhadi nous plonge dans un univers superbe. Avec Le Client, il frappe fort à nouveau. Incroyable! Espérons que ce soit le même cas pour son prochain film, dont le tournage est a priori prévu en Espagne avec un autre duo, Javier Bardem et Penelope Cruz.

Salesman.jpg

Analyse – Casino Royale, la scène de pré-générique

zf4wg7oOUFe9OnCJN6Vji0cwI3U.jpg

Pour les 10 ans de Casino Royale, revenons aujourd’hui sur la scène d’ouverture du film. Une scène qui se distingue bien de toutes les autres scènes de pré-générique de la saga, notamment par sa sobriété, un manque de cascade et bien d’autres points.

Lire la suite

Critique et analyse – Tuer n’est pas jouer

Capture d’écran 2016-11-14 à 21.24.09.png

Premier opus avec Timothy Dalton, Tuer n’est pas jouer marque une rupture avec les précédents James Bond avec Roger Moore dans le rôle titre, toutefois une rupture qui reste moins marquée par celle du très noir et terrifiant Permis de tuer. Ce que cherche avant tout Tuer n’est pas jouer, c’est de poser de nouveaux jalons et atteindre un équilibre parfait, créer le film parfait avec peut-être, l’acteur parfait.

Lire la suite

Basic Instinct – Sharon

fhd992BIN_Sharon_Stone_047.jpg

Sharon, for ever.

Zoom sur Soliloquy (Sharon), 1992 – 2000 de Candice Breitz.

Après l’analyse du film en quatre parties, j’aimerais revenir sur un travail assez méconnu, celui de l’artiste Candice Breitz, Sharon, qui fait parti de sa trilogie Soliloquy.

Lire la suite

Critique – Doctor Strange

Meilleur que prévu, Doctor Strange bénéficie d’un univers vraiment intéressant, et surtout, d’un visuel épatant. Les effets visuels sont réussis et le travail numérique est incroyable, même si forcément rend le film plus « numérique » que « cinématographique » à cause de ses fonds vert. C’est donc un spectacle très divertissant, mais on regrette tout de même le manque de profondeur de l’histoire, le manque d’intérêt pour les personnages – surtout celui de Mads Mikkelsen pourtant grand méchant de l’histoire – qui rendent l’histoire finalement moins intéressante. Le film aurait pu avoir une puissance narrative, être donc plus ambitieux encore si l’écriture était plus profonde et si la réalisation du film était plus personnelle.

698123.jpg