Basic Instinct – Sharon

fhd992BIN_Sharon_Stone_047.jpg

Sharon, for ever.

Zoom sur Soliloquy (Sharon), 1992 – 2000 de Candice Breitz.

Après l’analyse du film en quatre parties, j’aimerais revenir sur un travail assez méconnu, celui de l’artiste Candice Breitz, Sharon, qui fait parti de sa trilogie Soliloquy.

Lire la suite

Publicités

Basic Instinct – Modélisation du récit

Basic-Instinct-612

Cette quatrième partie de l’analyse de Basic Instinct permet de comprendre la structure du récit et d’expliquer comment cette structure permet de mettre en exergue les processus mis en jeu.

Lire la suite

Analyse – Basic Instinct, réflexion sur la fin ambigüe

basic-instinct-original

Cette troisième analyse de Basic Instinct permet de se focaliser entièrement sur la fin du film et de répondre à deux problématiques, lesquelles sont l’identité du tueur ainsi que le destin ambigu de Nick. Il est primordial de lire avant cette analyse les deux premières. Dans la première analyse, on avait donc mis en exergue un processus fondamental dans ce film, celui de l’envoûtement, causé par plusieurs facteurs, causant à son tour de multiples conséquences pour le personnage de Nick. Dans la deuxième partie, grâce à trois scènes majeures, on avait réussi à prouver de manière plus concrète l’existence de ces processus, ce qui avait abouti à la création de la fameuse figure du cercle et qui représentait le choix cornélien que devait faire Nick. Lire la suite

Analyse – Basic Instinct, trois scènes majeures

basic-instinct-hd-680118

Cette deuxième analyse de Basic Instinct permet de mieux comprendre la première (il est vivement conseillé de la lire avant d’aborder cet approfondissement : cliquer ici), dans laquelle on montrait comment le personnage de Sharon Stone arrivait à envoûter Nick. On avait donc mis en exergue un processus fondamental dans ce film, celui de l’envoûtement, causé par plusieurs facteurs, causant à son tour de multiples conséquences pour le personnage de Nick. Il est donc maintenant intéressant d’analyser le travail concret du réalisateur, Paul Verhoeven, pour mener à bien ce processus. Les scènes les plus intéressantes du fillm ne sont donc en aucun point les quelques scènes torrides mais celles dans lesquelles le processus est bien visible, on en choisira trois : la première rencontre, la scène du duel chez Catherine puis la scène dans l’appartement de Nick, qui reçoit le livre. Lire la suite

Critique et analyse – Basic Instinct

  • Date de sortie : 8 mai 1992 (2h10)
  • Réalisateur : Paul Verhoeven
  • Avec : Michael Douglas, Sharon Stone, Jeanne Tripplehorn, George Dzundza, Leilani Sarelle, Wayne Knight
  • -16/-12 (France) – 17 ans (Etats-Unis)
  • Allociné spectateurs : 3.5/5
  • Allociné presse : 2/5

J’ai voulu faire la critique et l’analyse de Basic Instinct, connu surtout pour ses scènes torrides et la beauté fatale de son actrice, pour démontrer que ce film se distingue bien et ce, pour beaucoup de raisons, des autres thrillers habituels. Basic Instinct est un chef-d’oeuvre de perversité. Un film tellement maîtrisé, riche, complet qu’il est très difficile de pouvoir tout analyser. Lire la suite