Critique – L’homme irrationnel

l_homme_irrationnel_cannes

  • Date de sortie : 14 octobre 2015 (1h35)
  • Réalisateur : Woody Allen
  • Avec : Joaquin Phoenix, Emma Stone, Parker Posey, Jamie Blackley
  • Tous publics (France) -13 ans (États-Unis)
  • Allociné spectateurs : 3.5/5
  • Allociné presse : 3.7/5

Une courte critique pour L’homme irrationnel, le nouveau film de Woody Allen présenté au festival de Cannes, en sélection officielle mais non en compétition. Après le décevant et ennuyeux Magic in the moonlight, Woody Allen décide cette fois de mélanger les genres, jonglant ainsi de manière subtile entre comédie et thriller macabre.

l-homme-irrationnel-l-homme-irrationnel-939286

Le film comporte néanmoins des défauts, mais ses atouts en font heureusement un bon divertissement. La réalisation de Woody Allen est véritablement pleine d’intérêt et heureusement, un petit charme s’opère très vite. On apprécie également les décors du film, bien travaillés. Joaquin Phoenix et Emma Stone sont convaincants, Parker Posey est superbe. Le scénario jongle subtilement entre les genre et ses rebondissements, virages permettent de maintenir de l’intérêt pour le spectateur. L’écriture rend ses personnages intéressants, tous, de la jeune étudiante au professeur de philosophie à la dérive, dépressif, faussement romantique, et qui essaie de trouver un moteur qui donnerait un sens à son existence. On apprécie également l’enquête décalée. Mais, la négligence de certains points cruciaux tirent le film vers le bas. Tout d’abord, les personnages ont finalement peu de relief, de profondeur et le triangle amoureux posé se révèle basique. L’issue n’est pas aussi intéressante que l’on aurait voulu et les enjeux faibles, le seul intérêt du récit qui le rend moins linéaire est si le personnage ira jusqu’au bout de son idée ou non. Enfin, la fin est totalement négligée. En somme, L’homme irrationnel est un film sans risques qui aurait pu être meilleur, mais heureusement, plusieurs atouts le rendent assez divertissant, rompent quelque peu la linéarité du récit et essaient de rendre les personnages plus intéressants.

  • Réalisation : 7/10
  • Scénario : 6/10
  • Casting : 7.5/10
  • Musique : 7/10
  • Ambiance : 6.5/10

Film : 6.5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s