Critique – Carnets de voyage

Diarios-de-motocicleta

  • Date de sortie : 8 septembre 2004 (1h06)
  • Réalisateur : Walter Salles
  • Avec : Gael Garcia Bernal, Rodrigo De la Serna, Mercedes Moran, Mia Maestro
  • Tous publics (France) – 17 ans (États-Unis)
  • Allociné spectateurs : 3.9/5
  • Allociné presse : 4/5

Carnets de voyage est un film réalisé par Walter Salles et sorti en 2004, son récit prend appui sur les livres d’Ernesto Guevara et d’Alberto Granado. Ils racontent, à travers leur voyage en Amérique du Sud qu’ils ont accompli en 1952, les rencontres effectuées, les injustices sociales dont ils ont été témoins. Plus qu’un voyage pour les deux hommes, il s’agit d’une expérience, laquelle fait germer une prise de conscience véritable associée à un désir de justice sociale.

4d12ccf57bc1815f39a6b0a2c604a0af

Carnets de voyage est une très belle chronique, malgré des défauts mineurs. Le périple des deux amis dans le continent sud-américain est très intéressant, il s’agit d’explorer véritablement tout un continent, jusqu’à ses terres ancestrales, ce qui nous offre un très beau panorama de paysages. Partis à moto, les deux amis vont découvrir une réalité sociale, politique et économique qui vont entraîner la germination d’une prise de conscience. Ernesto Guevara part en réalité à la rencontre de son destin grâce à cette échappée vers la liberté, en témoigne la vastitude des paysages dans laquelle il est parfois perdu. Les observations, les échanges, les interrogations, en outre la rencontre d’hommes et de femmes composent une très belle leçon d’humanité. Malgré une réalisation très classique et sobre de Walter Salles, un certain charme s’opère rapidement grâce au genre du road-movie qui ici apporte une forme de légèreté et d’humour réussis. Ainsi, on ne condamnera pas les quelques longueurs du film. Cette quête d’identité se révèle donc très intéressante, rendant le film très humble sans artifices, non prétentieux et véritablement sincère. On notera également une partition musicale de Gustavo Santaolalla magnifique et devenue à présent très culte, dont la piste Apertura mais surtout De Ushuaia a la Quiaca, un bijou musical.

escena-desde-diarios-de-motocicleta

Carnets de voyage est donc un très beau road-movie qui réunit un équilibre très réussi. Humble, peu prétentieux, il nous fait voyager dans la vastitude des paysages du contient sud-américain et découvrir, comme les personnages, une réalité sociale qui irrite.

  • Réalisation : 7/10
  • Scénario : 7/10
  • Casting : 8/10
  • Musique : 10/10
  • Ambiance : 8/10

Film : 8/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s