Critique – Le Contrat

  • Date de sortie : 16 juillet 1986 (1h37)
  • Réalisateur : John irvin
  • Avec : Arnold Schwarzenegger, Kathryn Harrold, Sam Wanamaker, Paul Shenar, Robert Davi
  • Tous publics
  • Allociné spectateurs : 1.8/5

Ce sont les nombreuses, et injustes, critiques négatives sur ce film qui m’ont poussé à lui dédier une petite critique, plutôt un avis. L’ayant vu très jeune, j’en avais un très bon souvenir, je l’ai donc revu il y a quelques jours.

Mark Kaminski, ex-agent du FBI limogé pour brutalité, est désormais le shérif d’une petite ville de Caroline du Nord. Alors qu’il s’ennuie fermement dans cette petite vie sans incidents, il est contacté par son ancien chef, dont le fils a été abattu par des mafieux, pour reprendre du service. Kaminsky accepte dans l’espoir de ré-intégrer le FBI. Sa mission consiste à s’infiltrer dans le gang de maffieux pour le démanteler de l’intérieur et en exécuter tous ses membres dont le puissant Patrovina. La vendetta va s’accomplir dans un bain de sang…

Franchement, je ne comprends pas toutes ces critiques qui sont négatives envers ce film. Certes, le film n’est pas à la hauteur des plus grands polars, il est loin d’être un chef-d’oeuvre, mais c’est bien la qualité du film. Il faut se remettre dans le contexte des années 80. Le film a tout d’un bon divertissement des années 80, il faut se plonger dans cette époque. On ne regarde pas un tel fil pour réfléchir ni dire que le scénario n’est pas à la hauteur. Je trouve que le film est très bien fait, c’est un film d’époque à petit budget. Oui, le scénario n’a rien d’exceptionnel mais il est propre aux films des années 80 et je trouve d’ailleurs que le film représente très bien ce genre et peut servir en tant que modèle. La réalisation, là aussi, n’a rien d’exceptionnelle mais elle est efficace et très américaine. Le montage également est très américain. La bande originale n’est pas superbe mais elle a le synthé des années 80. Le thème est très satisfaisant même si la musique de la majorité des scène de combat est très moyenne. On retiendra la piste sonore qui accompagne l’avancée des personnages dans le cimetière, magistrale et très intelligente. Enfin, Schwarzenegger fait du Schwarzenegger et il le fait très bien, on en demande pas plus! On retiendra aussi comme rôle secondaire le génialissime Robert Davi, qui tiendra 3 ans plus tard le même rôle plus important cependant et plus profond dans le James Bond Permis de tuer où l’agent secret infiltrera son organisation pour mener une vendetta personnelle.
Il faut savoir qu’on ne fait plus en 2014, ni plus tard, un film comme Le contrat, c’est ce que fait exactement le charme de ce film. Un film qui représente son époque, et rend le spectateur nostalgique de celle-ci.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s