Quelques idées cadeaux pour Noël

audrey

Pour celles et ceux qui n’ont pas encore décidé, qui hésitent encore, voici quelques idées cadeaux pour cinéphiles qui peuvent être intéressantes.

Lire la suite

Analyse – La mort aux trousses, le générique de début

LMAT.jpg

Après l’analyse de l’ouverture de Blow Out, Le monde ne suffit pas, L’affaire Thomas Crown et d’Eyes Wide Shut, analysons aujourd’hui celle d’un autre film mythique, visionnaire, le générique de début de La mort aux trousses d’Alfred Hitchcock. Dès l’ouverture, c’est-à-dire en deux minutes, Hitchcock annonce d’emblée les thèmes riches et variés de son film en utilisant plusieurs métaphores ingénieuses.

Lire la suite

Dossier – Architecture et cinéma : la fenêtre

La fenêtre est souvent utilisée au cinéma puisqu’elle offre des possibilités de mise en scène intéressantes, d’un point de vue littéral et symbolique. Comme toujours, il n’est pas question ici de citer tous les films qui utilisent de manière plus ou moins originale la fenêtre, mais de comprendre les enjeux qu’offrent une fenêtre dans la mise en scène ou le scénario, en citant une grande variété de films. Nous évoquerons donc dans ce dossier des films des années 1920 à nos jours.

James Stewart.jpg

Lire la suite

Dossier – La douche dans les films

casino-royale-3.jpg

Il faut bien l’admettre, la douche est un objet très cinégénique qui offre de très nombreuses possibilités d’utilisation. Elle permet d’instaurer une atmosphère bien spécifique comme elle permet d’accroitre le suspens d’une scène. Dans ce dossier, nous passerons en revue de manière rapide  et totalement subjective les possibilités de mise en scène de la douche dans les films- avant celles de la baignoire dans un prochain billet. L’analyse d’une scène en particulier à la fin du dossier permettra de comprendre de manière plus concrète le propos.

Lire la suite

Dossier – Architecture et cinéma : l’escalier

L’escalier est beaucoup utilisé dans les idées de mise en scène au cinéma puisqu’il offre beaucoup de possibilités intéressantes. Comme toujours, il n’est pas question dans ce dossier de citer tous les films qui comportent des scènes d’escalier, mais de comprendre les enjeux de mise en scène que peut offrir un escalier, en citant une grande variété de films, des années 1930 à nos jours. Nous conclurons ce dossier en citant brièvement l’emploi de ce motif architectural chez Alfred Hitchcock.

web_VC_Vertigo_stairs_01

Lire la suite

Dossier – La plage dans les films

C’est l’été, le départ des vacances approche et nous retrouvons, enfin, le beau temps. La majorité des vacanciers aura choisi de se reposer au bord de mer, sur la plage. Une occasion en or d’analyser, après la Côte d’Azur, l’utilisation du décor naturel de la plage dans les films. Un motif très cher aux cinéastes, qui l’exploitent pour beaucoup de raisons. Certains, même, y sont très attachés, à l’image de Nanni Moretti avec Je suis un autarcique, Journal intime ou encore Bianca ou même François Ozon avec Sous le sable, Regarde la mer, Une robe d’été, Jeune et jolie et même Cinq fois deux, la fin précisément.

Capture d’écran 2015-07-03 à 12.01.32

Sous le sable, Une robe d’été, Jeune et jolie, Cinq fois deux, Ozon

Lire la suite

Dossier – La Côte d’Azur dans les films

alfred-hitchcock-cinema-cannes-fait-le-mur-afp-photo-10694344lrhdw

Après San Francisco, ne nous arrêtons pas en si bon chemin et continuons notre voyage cinématographique, dans d’autres paysages ensoleillés du monde, avec cette fois-ci un escale moins lointain mais tout aussi intéressant, la Côte d’Azur. Il faut dire que les relations entre la Côte d’Azur et le cinéma sont très anciennes, et leur origine date même du siècle dernier. Beaucoup de cinéastes, depuis toujours, filment sur la Côte d’Azur, des films qui appartiennent à des genres très variés. D’ailleurs, très récemment, on peut citer Duo d’escrocs, Grace de Monaco, Magic in the moonlight, La FrenchL’homme que l’on aimait trop. Il faut dire que la région ajoute souvent un côté pictural moyennant la couleur locale, à travers ce dossier, on analysera donc les représentations de la Côte d’Azur dans le cinéma. Lire la suite

Dossier – Variations autour du téléphone au cinéma

Le téléphone est un objet de mise en scène qui offre des possibilités très nombreuses. C’est un objet qui a évolué au fil des années, cela implique un lot de conséquences, non seulement sur le plan de la mise en scène mais aussi du récit. Aujourd’hui, une personne isolée ne l’est plus complètement grâce au téléphone, celui-ci peut ne pas capter, être volé… Les moyens pour filmer une conversation téléphonique sont aussi très différents, les réalisateurs jouent sur les mouvements, l’échelle des plans, les couleurs… Dans ce dossier, dans une première partie, nous allons essayer d’analyser les différentes utilisations du téléphone dans les mises en scène puis dans une deuxième partie plus concrète, on analysera plusieurs scènes pour véritablement dégager des possibilités précises que peuvent offrir les téléphones dans les films.

audrey-hepburn-telephone

Lire la suite

Dossier – San Francisco dans les films

San Francisco est une des villes les plus pittoresques des Etats-Unis, représenté très souvent au cinéma. Pourquoi tant de cinéastes tiennent-ils à filmer dans cette ville? San Francisco est une des seules villes qui suscite l’intrigue et sous-entend le mystère, l’énigme. La ville se compose d’une belle mosaïque de décors très variés : le port, la baie, les dédales de rues, les belles maisons, les collines environnantes. On retrouve aussi la Silicon Valley au sud de la ville, qui héberge un nombre important d’entreprises de renommée mondiale et au nord, la Napa Valley, connue pour le vin. L’intérêt pour la ville est renforcée par le fait qu’il s’agit aussi d’une zone à risque sismique élevé du fait de la présence de la faille de San Andreas. Cette dernière traverse la région de la baie de San Francisco du nord au sud. La ville déborde de symboles qui servent souvent de décors dans les films. On peut citer le Golden Gate, l’île et ancienne prison d’Alcatraz, la Transamerica Pyramid, la Coit Tower, les cables car. C’est véritablement un très grand foyer culturel, économique et touristique.

Capture d’écran 2015-03-07 à 08.40.28

Lire la suite

Critique et analyse – Le faux coupable

Le_Faux_Coupable

  • Date de sortie : 1 mai 1957 (1h45)
  • Réalisateur : Alfred Hitchcock
  • Avec : Henry Fonda, Vera Miles, Anthony Quayle, Harold Stone
  • Tous publics
  • Allociné spectateurs : 3.8/5

Le faux coupable est un film passionnant. Beaucoup se demandent s’il s’agit réellement d’un vrai Hitchcock, avec un réel suspense et un scénario digne de lui, c’est à dire une intrigue à rebondissements. Ils montrent leur déception envers ce film, qui est d’ailleurs souvent oublié dans les coffrets ou les listes de classement de la filmographie du maître. Et pourtant…il s’agit certes d’un Hitchcock différent mais il a bien le droit de faire une oeuvre différente, non? C’est justement dans cette différence que Hitchcock arrive à épater puisqu’il réussit totalement l’oeuvre. Et oui, Hitchcock est un artiste complet. Lire la suite