Critique et analyse – Guet-apens

Guet_Apens_by_Saih-770x472

  • Date de sortie : février 1973 (2h02)
  • Réalisateur : Sam Peckinpah
  • Avec : Steve McQueen, Ali MacGraw, Ben Johnson, Al Lettieri, Sally Struthers
  • Tous publics
  • Allociné spectateurs : 3.6/5

Guet-apens de Peckinpah sort en 1972. On ne peut qu’adorer ce thriller nerveux qui réunit un duo d’acteurs magistral, un réalisateur virtuose ainsi qu’un scénario intéressant, l’adaptation du Lien conjugal de Jim Thompson. Alors certes, beaucoup critiquent le manque de fidélité et l’absence de l’atmosphère noire du livre, faut-il donc le considérer comme une réussite totale ou bien plutôt comme une semi-réussite?

guet-apens-1972-05-g

En échange de sa liberté, le détenu Carter McCoy doit à sa sortie de prison réaliser le hold-up d’une banque pour le compte de Jack Benyon. Après avoir abattu son complice Rudy Butler qui avait tenté de le tuer, il s’enfuit avec sa femme et l’argent volé à travers les États-Unis.

guet-apens-1972-02-g

L’adaptation n’est certes pas fidèle mais le récit ne perd pas en intérêt. Jim Thompson lui-même devait adapter le scénario mais celui-ci était bien trop pessimiste. Le réalisateur présumé, Peter Bogdanovich, recrute alors Walter Hill qui opte pour une réécriture plus souple. Mais, à cause de son choix de casting, Bogdanovich est écarté du projet, au profit de Peckinpah, qui était depuis toujours intéressé par le film. Peckinpah ignore toutefois la réécriture de Hill, il commence alors un conflit sur le plateau, mais nous y reviendrons. On peut donc regretter l’absence d’une atmosphère noire et un peu de pessimisme mais pour une fois, la fin culte nous plaît et nous change des autres films du même genre. Le récit n’en demeure pas moins intéressant puisque les personnages sont bien écrits et les clichés évités. La zone de mystère, notamment, à la sortie de McCoy, est intéressante. On ne sait pas réellement ce qu’a fait Carol pour libérer son mari, ce qui donne à des retrouvailles émues mais assombries toutefois. Jusqu’où une femme peut-elle aller par amour? La question mène à la réflexion, et on devine vite plus loin que peut aller un homme. Le scénario intègre très bien l’étude du couple dans la cavale, et plus particulièrement Guet-apens est un film sur la crise du couple et sa résolution, laquelle a lieu dans une décharge, lieu d’anéantissement.

The-Getaway-steve-mcqueen-31325318-1111-709

Même si Guet-apens reste un des films les moins personnels de son réalisateur, celui-ci n’opte pas pour autant pour une réalisation moins virtuose. En plus de la réécriture non appréciée, Peckinpah se laisse influencé par McQueen, le véritable réalisateur du film. Le tournage devient donc difficile, voire atroce, les conflits ne font que s’accroitre entre les deux hommes et la relation passionnelle naissante entre McQueen et MacGraw ne l’arrange pas. Pourtant, le film possède non seulement un charme fou unique mais est également une belle réussite commerciale. On retrouve aussi les goûts de Peckinpah puisque la violence domine même si elle n’est pas aussi explicite que dans ses autres films, symbole de la perte des repères des années 1970. Elle est en effet cachée, plus implicite, comme le symbolise le magnifique fusil camouflé de McCoy, qui apporte par ailleurs un grand charme au film. Elle est plus visible par une violence des propos, en terme de sexualité surtout, on peut ainsi citer la violence conjugale ou bien les tromperies mais aussi en général, par une omniprésence de vices, le braquage bien évidemment mais aussi la scène de gare ou encore la violence des enfants.

guet-apens-1972-12-g

Le film possède donc un très grand charme, savoureux à regarder. L’esthétique, dans l’ensemble, est intéressante, digne d’autres road movies, puisque l’on retrouve dans la cavale, la présence des petites villes, des motels ainsi que tous les autres motifs récurrents de la route. L’esthétique visuelle est aussi et surtout savoureuse grâce à la prestance incroyable des deux acteurs. Voir Steve McQueen dans ce costume sur mesure et ce fusil camouflé avec son sac noir procure un véritable plaisir visuel. Il incarne un personnage très intéressant, qui réussit mais n’est pas pour autant intouchable, en témoignent la petite chute, la benne à ordure ou encore les doutes sentimentaux. Guet-apens se révèle vite comme un un des meilleurs films avec McQueen tant non seulement son charisme s’inscrit bien dans les goûts du film mais aussi son alchimie avec Ali MacGraw est visible. Les deux acteurs sont grandioses et offrent des interprétations magistrales, exceptionnelles. On ne peut qu’admirer.

guet-apens-1972-13-g-1

Ce thriller nerveux, excellent film de casse, bénéficie également d’un très bon montage. Les scènes sont très bien maîtrisées et procurent un suspense unique, telle la banque, la gare et le train ou bien la fusillade finale. La maîtrise de l’action permet de créer des scènes d’action percutantes et une cavale davantage intéressante. On regrettera néanmoins un montage alternatif avec l’autre couple, qui décroit le suspense et les tensions de la cavale. Ce sont des scènes inutiles et la comparaison entre les deux couples l’est également. Selon moi, le seul grand point faible du film. On ne tiendra toutefois pas en compte ces erreurs dans la note finale. La musique est très bonne, intelligente puisqu’insolite avec des sons perturbants.

guet-apens-1972-11-g-1

Malgré une réécriture peu fidèle, Guet-apens reste selon moi un très grand film, qui réunit des acteurs exceptionnels, une intrigue intéressante et une réalisation virtuose, même si peu personnelle. Un film passionnant.

  • Réalisation : 9.5/10
  • Scénario : 9/10
  • Casting : 10/10
  • Musique : 9/10
  • Ambiance : 10/10

Film : 10/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s