Critique – Terminator Genisys

Terminator-Genisys-T-800

  • Date de sortie : 1 juillet 2015 (2h6)
  • Réalisateur : Alan Taylor
  • Avec : Arnold Schwarzenegger, Emilia Clarke, Jason Clarke, Jai Courtney, Byung-Hun Lee, J.K. Simmons
  • Avertissement (France) -13 ans (États-Unis)
  • Allociné spectateurs : 3.7/5
  • Allociné presse : 2.6/5

Fan de la saga Terminator, j’ai été très content lorsque j’ai appris l’officialisation d’un cinquième opus. Cependant, il faut avouer que j’ai vite été déçu lors de l’annonce du casting et lors de la mise en ligne des bandes-annonces, annonçant un film à l’allure très médiocre… Et pourtant, le film – qui est adoubé par James Cameron – n’est pas mauvais, loin de là, arrivant à rendre hommage et renouveler cette saga, malgré quelques défauts que l’on pardonnera, ou pas.

terminator-genisys-arnold-schwarzenegger-uhd-wallpapers

Le leader de la résistance, John Connor, envoie le sergent Kyle Reese dans le passé pour protéger sa mère, Sarah Connor, et préserver l’avenir de l’humanité. Cependant, ce qu’il trouve dans le passé n’est pas ce à quoi il s’attendait. Après avoir été rendue orpheline à neuf ans par un Terminator, Sarah a depuis été élevée par un autre Terminator, programmé pour la protéger.

TR-05953R

Le scénario est assez complexe, très original, mais il reste compréhensible. Le récit joue sur les lignes temporelles mais il n’entraine pas la confusion totale, ce qui permet au spectateur de suivre. Dans l’ensemble, l’histoire reste toujours intéressante, renouvelée tout en rendant hommage aux films de James Cameron. Cependant, ce que l’on retiendra avant tout, c’est une profondeur psychologique inédite. Ce cinquième opus est le seul de la saga à proposer une telle profondeur pour les personnages, notamment en renforçant les liens du duo T-800/Sarah Connor. En effet, cette sous-histoire est assez émouvante et représente le véritable point fort du film, entrainant une humanisation du Terminator de Schwarzenegger, qui a élevé, en somme, Sarah. Celui-ci est même surnommé «papy». Le T-800 est donc rendu beaucoup plus humain. Cet opus est donc le seul qui partage autant d’émotions, avant même la scène finale du deuxième. Le récit réserve également beaucoup d’humour. Les défauts du film proviennent donc de sa réalisation, qui pouvait être meilleure.

TR-12475R

La réalisation et la photographie sont certes bonnes mais pas dignes d’un Terminator. Les scènes d’action sont certes réussies avec de bons effets spéciaux, exceptés deux ou trois cascades peu vraisemblables, mais c’est bien l’absence de l’atmosphère chère aux premiers films de la saga qui condamne l’ensemble. On  ne retrouve malheureusement plus cette atmosphère noire et sombre propre à la saga, mais trop accentuée dans Renaissance, puisqu’elle était alors apocalyptique. Ici, l’atmosphère est bien trop tournée vers des films de super héros, et c’est bien dommage, puisque c’est bien le seul défaut du film. La distribution est en effet assez bonne. Arnold Schwarzenegger est une nouvelle fois magistral, jouant avec perfection ce Terminator humanisé, «vieux mais pas obsolète». Son  interprétation est digne des plus grands. J’appréhendais la jeune Emilia Clarke dans le rôle mais il faut dire qu’elle renouvelle assez bien le personnage, véritable guerrière, son jeu reste honorable et une comparaison avec Linda Hamilton serait improductive. Jason Clarke reste aussi convaincant même s’il n’est pas très charismatique. Enfin, Jai Courtney est également satisfaisant, mais l’on pouvait trouver meilleur. Pour terminer, la bande originale, produite d’ailleurs par Hans Zimmer, est réussie mais l’on regrettera que le thème principal n’est joué qu’au générique de fin. 

Terminator-Genisys-150410-02

Terminator Genisys est une belle réussite, entre hommage et nouvel air. Le divertissement propose de véritable atouts – un récit complexe et émouvant, une bonne profondeur psychologique, un Schwarzenegger magistral -, mais il fait justement plus divertissement que thriller de science-fiction à cause d’une réalisation négligée. On attend tout de même la suite vec impatience. 

  • Réalisation : 5.5/10
  • Scénario : 9/10
  • Casting : 10/10
  • Musique : 9/10
  • Ambiance : 10/10

Film : 9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s