Critique – Night Call

Night-call-affiche

  • Date de sortie : 29 octobre 2014 (1h48)
  • Réalisateur : Dan Gilroy
  • Avec : Jake Gyllenhaal, Rene Russo, Riz Ahmed
  • Avertissement (France) – 17 ans (Etats-Unis)
  • Allociné spectateurs : 4.2/5
  • Allociné presse : 3.9/5

Night Call, le nouveau film avec Jake Gyllenhaal, a été très bien accueilli autant par la presse que par les spectateurs. Pour résumer, Night Call est un film étrange, autant sur le fond que la forme, puisqu’il divertit mais frustre, n’allant pas aussi loin que l’on aurait voulu.

night-call-photo-54509d49435df

Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes TV locales. La course au spectaculaire n’aura aucune limite…

Capture d’écran 2014-11-30 à 12.46.12

Le scénario se focalise sur le personnage de Louis Bloom, passionnant. Sa consistance psychologique est l’atout majeur du scénario, c’est même l’enjeu du film, de comprendre ce personnage très original. Le spectateur peut éprouver autant de la pitié pour lui que du dégoût, le panorama des traits psychologiques du personnage est assez intéressant. Malheureusement, le récit laisse le spectateur sur sa faim. Il est assez linéaire, c’est-à-dire répétitif, c’est toujours la même chose, sauf qu’à chaque fois la situation est encore pire et les crimes plus atroces. On suit toujours ce personnage à la recherche d’images, et c’est tout. Il n’y a rien d’autre. Mais attention, le film n’est jamais ennuyeux pour autant. Je trouve la présence de cette linéarité vraiment très dommage, après une heure l’intrigue a l’air de franchir un cap, mais non, on retombe dans la linéarité et la répétition. J’aurais voulu par exemple que le travail de Lou se retourne contre lui et qu’il ait des problèmes sérieux, graves, pourchassé par les meurtriers ou la police. Mais non, Louis réussit à peu près tout ce qu’il touche. Il réussit tout et il s’en sort très bien. Il n’y a pas d’engrenage dans lequel il est bloqué, dans lequel il est piégé. Pendant tout le film, il part à la recherche d’images, on aura droit à une course poursuite, intéressante, à la fin. Aussi, le scénario néglige les autres personnages. Tout d’abord la directrice, son personnage ne présente pas beaucoup d’intérêt. Elle est juste là parce qu’il en faut une. Le personnage de l’assistant est mieux développé mais pas totalement. On est forcément un peu déçu.

Capture d’écran 2014-11-30 à 12.43.50

Le casting est excellent. Jake Gyllenhaal est magistral. Il joue très bien. Il habite son rôle. Malheureusement la répétition et la linéarité du scénario le tirent parfois vers le bas, mais il résiste et offre une très bonne prestation. Il n’a aucune morale, aucune limite, prêt à tout pour réussir. Le portrait du manipulateur est très bien peint. Rene Russo est excellente et arrive à donner de la matière à son personnage, qui est pourtant négligé par les scénaristes. Comme Gyllenhaal, elle résiste et reste convaincante du début à la fin. C’est donc un duo très bon, assez solide que forment les deux acteurs. Riz Ahmed est convaincant également. La réalisation est réussie même si on aurait aimé moins de plans fixes. La photographie est assez bonne et propose un jeu d’éclairage intéressant. Le montage est assez efficace et rythmique. James Newton Howard, très bon compositeur, déçoit un peu pour la musique.

Capture d’écran 2014-11-30 à 12.49.00

Très bon divertissement, on ne s’ennuie jamais tout au long de ce «thriller» malsain, même s’il se veut assez linéaire et sans surprise. Le film est nettement porté par ses acteurs, notamment le duo Gyllenhaal/Russo. On aurait aimé un film plus glaçant, plus angoissant avec un véritable enjeu. Le film ne donne jamais de frissons, sauf pour une scène, très courte mais magistrale, celle du miroir.

Publicités

2 commentaires

  1. Pingback: 2014 au cinéma : une année riche et variée | Fenêtre sur écran
  2. Maxime Botizok · février 19, 2015

    Bonjour.

    C’est une super bonne lecture ! Je suis tout à fait d’accord avec ce qui est dit. Un vrai film coup de poing, je ne m’attendais vraiment pas à ça.

    Mon avis détaillé sur celui-ci : https://cinebotizok.wordpress.com/2015/02/07/botizok-night-call-2014/

    See ya ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s