Critique et analyse – La planète des singes : l’affrontement

la_planete_des_singes_laffrontement.png
  • Date de sortie : 30 juillet 2014 (2h11)
  • Réalisateur : Matt Reeves
  • Avec : Andy Serkis, Jason Clarke, Gary Oldman, Keri Russell
  • Tous publics (France) – 13 ans (Etats-Unis)
  • Allociné spectateurs : 4.1/5
  • Allociné presse : 3.6/5
Je n’aime pas trop les films de science-fiction. J’aime encore moins les films de guerre. Le premier opus La planète des singes : l’origine était assez prometteur, il faut l’admettre, même s’il souffrait de quelques faiblesses. La planète des singes : l’affrontement est un réel surprise, pas seulement un film de guerre, il prouve qu’un blockbuster peut aussi faire preuve de réflexion personnelle et faire ressentir des émotions.
 la-planete-des-singes-l-affrontement-dawn-of-the-planet-of-the-apes-30-07-2014-10-g.jpg
Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s’est répandu dix ans plus tôt. ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre.
 
la-planete-des-singes-l-affrontement-dawn-of-the-planet-of-the-apes-30-07-2014-2-g.jpg
8ème film Planète des singes, ce nouvel opus est la suite direct de La planète des singes : l’origine, sorti en 2011, reboot de cette saga culte. Pourtant, cette suite est totalement nouvelle, le réalisateur a changé ainsi que tout le casting, excepté la star : César. Ainsi, c’est Matt Reeves qui vient à la barre de réalisation et Jason Clark qui incarne le héros chez le peuple humain, dirigé par Gary Oldman. 
 
la-planete-des-singes-l-affrontement-dawn-of-the-planet-of-the-apes-30-07-2014-6-g.jpg
Le scénario est très intelligent et rend le film heureusement très profond. Il propose un face à face sur une planète dévastée entre un groupe de survivants humains et des singes intelligents. La nécessité de préserver la paix est l’enjeu principal du film. Après une séquence d’introduction très nulle et très faible, on nous présente la communauté des singes de manière très intéressante, à la façon d’un documentaire muet avec le langage propre des singes. Une immersion très captivante qui fait vite oublier les trois premières minutes catastrophiques. L’histoire est pleine d’émotions, sans débordements, très juste. Le scénario propose un excellent équilibre entre émotions et scènes d’actions, l’ensemble est très bien rythmé et parfois très stressant, même agaçant par moments, à cause d’une guerre qui est absurde. L’affrontement n’a pas lieu car les uns sont des humains et les autres des animaux mais parce que les singes imaginent mal un futur avec la cohabitation avec les humains et ces derniers sont prêts à tout pour réparer une centrale hydraulique qui leur rendrait de l’électricité. La rencontre provoque la méfiance, suscite la curiosité et le doute, encourage la rébellion et provoque la violence. La montée tragique de la violence est très intéressante. Les personnages ne sont pas caricaturaux, même le personnage de Gary Oldman qui l’aurait pu être ne l’est pas, à l’exception de celui qui a peur des singes, trop archétypal. Une petite chose négative tout de même : le singe dans ce film ressemble trop à l’homme. Il doit rester un animal quoi qu’il arrive, certes proche de l’homme mais pas autant, il doit être un animal sauvage, or ici ils ont les mêmes sentiments et la même vie, cela pour rendre l’absurdité de la guerre encore plus pesante : une école dans la communauté avec un professeur, l’amour, la naissance d’un enfant, la fraternité, l’envie…
 
la-planete-des-singes-l-affrontement-dawn-of-the-planet-of-the-apes-30-07-2014-3-g.jpg
Le scénario propose une réflexion personnelle très intéressante tout au long du film. L’histoire rend la guerre absurde, ce qui rend le film bien trop stressant, voire même agaçant pour le spectateur. La guerre devient insupportable et la violence des puissances de feu est mise en cause. César s’interroge sur ses idéaux, son positionnement moral et ses principes. On nous montre deux peuples qui se dévorent et de façon très cruelle. Avec beaucoup de sentiments et d’émotions, il est difficile pour le spectateur de ne pas verser une petite larme, notamment pour certaines scènes frappantes. Les problématiques universelles sont montrées de manière très subtile. Les deux groupes se ressemblent beaucoup, il y a partout des traîtres, des timides, des courageux, des chefs, de la puissance de feu et des morts… La réflexion du film est très bien argumentée, on nous argumente : l’absurdité de la guerre, l’égalité et la ressemblance de deux peuples, privilégier d’aller vers l’autre au lieu d’avoir peur… Le film fait vraiment réfléchir, à toutes les guerres qui ont eu lieu et ont lieu aujourd’hui…
 
la-planete-des-singes-l-affrontement-dawn-of-the-planet-of-the-apes-30-07-2014-7-g.jpg
Le casting est très bon. Andy Serkis, dans le rôle du singe, est époustouflant et plein d’émotivité. Dans cet opus, César devient paralysé et doit se relever, quelque peu à la façon du Batman de Christopher Nolan, pour vaincre l’ennemi et préserver la paix. Jason Clarke est très juste dans le rôle du meneur pacifiste qui essaie de tout faire avec César pour trouver une paix. Gary Oldman, un peu vieilli mais comme à son habitude, est excellent et sans reproches. Keri Russell est très juste aussi. Le traitement psychologique des personnages est très intéressant à suivre. 
 
la-planete-des-singes-l-affrontement-dawn-of-the-planet-of-the-apes-30-07-2014-11-g.jpg
La technique du film fait mouche. La mise en scène est très bonne, certaines scènes sont très puissantes. La photographie est aussi très belle. Certains plans sont magnifiques. Le film fait preuve d’une vraie prouesse visuelle et une bonne prise en charge des effets visuels, qui sont très discrets. Les scènes d’actions sont spectaculaires. Enfin la technologie de motion capture est magnifiquement bien rendu, moi qui n’aime pas du tout les effets spéciaux d’ordinateurs, je trouve que l’utilisation de la motion capture est très naturelle dans ce film. Les singes sont très réalistes, notamment Maurice, le vieux et apaisant orang-outan. 
la-planete-des-singes-l-affrontement-dawn-of-the-planet-of-the-apes-30-07-2014-8-g
Un film épique avec des moments très puissants qui ne tombe pas dans la facilité et propose un excellent équilibre entre émotions et scène d’actions. Il propose ainsi une réflexion personnelle très intéressante, même si le film est par moments très stressant et agaçant. Une belle réussite.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s