Critique – Transcendance

  • Date de sortie : 25 juin 2014 (1h53)
  • Réalisateur : Wally Pfister
  • Avec : Rebecca Hall, Johnny Depp, Paul Bettany, Morgan Freeman, Cillian Murphy, Kate Mara
  • Tous publics (France) – 13 ans (Etats-Unis)
  • Allociné spectateurs : 2.8/5
  • Allociné presse : 2.1/5
Un film de science-fiction traitant de l’intelligence artificielle produit par Nolan, peut donner l’impression d’être un futur chef-d’oeuvre, ou si nous prenons des précautions, « juste » un bon film. Mais, et malgré des acteurs très talentueux, Transcendance se trouve être un des films les plus ennuyeux de l’année dans lequel rien ne se passe. Strictement rien.
 
 
Dans un futur proche, un groupe de scientifiques tente de concevoir le premier ordinateur doté d’une conscience et capable de réfléchir de manière autonome. Ils doivent faire face aux attaques de terroristes anti-technologies qui voient dans ce projet une menace pour l’espèce humaine. Lorsque le scientifique à la tête du projet est assassiné, sa femme se sert de l’avancée de ses travaux pour « transcender » l’esprit de son mari dans le premier super ordinateur de l’histoire. Pouvant désormais contrôler tous les réseaux liés à internet, il devient ainsi quasi omnipotent. Mais comment l’arrêter s’il perdait ce qui lui reste d’humanité ?
 
Pourtant, l’idée de base du scénario était très intéressante. La transcendance, c’est la capacité de l’intelligence artificielle supérieure à avoir conscience elle-même. Il traite donc d’une vraie problématique, débattue par beaucoup, qu’est l’avenir de la cohabitation entre l’homme et la technologie. Mais la démonstration est assez maladroite. Le scénario est très laborieux et favorise les facilités scénaristiques ainsi que les subterfuges. Le film peine à entrer dans le vif du sujet, il faudra mettre plus d’1 heure 10 pour seulement entrer dans le sujet, sans être dans le vif, on n’y sera jamais d’ailleurs. La construction de l’intrigue est très laborieuse et la structure narrative plus que moyenne. Il n’y a aucune subtilité et aucune audace et c’est vraiment dommage. Le scénario est aussi très brouillon, avec des personnages mal construits, élaborés. Il néglige vivement les personnages, surtout les secondaires. De plus le scénario présente un véritable problème de rythme et instaure des longueurs inévitables qui sont très ennuyeuses pour un film de deux heures, sans action. 
 
Le casting est très moyen, notamment à cause de la négligence des personnages de la part du scénario. Johnny Depp n’est présent qu’au début et à la fin du film, soit environ 40 minutes sur 120 et sa prestation est assez froide. La véritable vedette du film est Rebecca Hall, qui aurait pu faire mieux mais signe tout de même une prestation convaincante et donne plus de profondeur à son personnage qu’initialement prévu par le scénario, une prestation même parfois émouvante. Morgan Freeman a toujours la classe mais il ne joue pas beaucoup et quand il joue, essaie de faire de son mieux mais c’est assez difficile à cause d’un scénario qui n’accorde pas d’importance sur son personnage. Même problème pour Cillian Murphy. C’est l’ancien directeur de la photographie de Christopher Nolan, Wally Pfister, qui réalise le film. Il manque de véritables ambitions en terme de réalisation. La 3D est strictement inutile et n’apporte strictement rien. Par contre la photographie du film est plutôt réussie et les décors sont bien conçus même s’il manque une folie créatrice. 
 
Après les recettes catastrophiques de Lone Ranger qui assurait quand même la fonction du divertissement pur et simple, Johnny Depp continue sa lancée avec Transcendance, dont les recettes sont assez mitigées aux États-Unis, et pas seulement. Trop mou, trop lent, ce thriller technologique n’est même pas divertissant. Un ennui total et une grande déception.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s