Critique – Non-Stop

  • Date de sortie : 26 février 2014 (1h46)
  • Réalisateur : Jaume Collet-Serra
  • Avec : Liam Neeson, Julianne Moore, Michelle Dockery, Corey Stoll, Scott McNairy, Lupita Nyong’o
  • Tous publics (France) – 13 ans (Etats-Unis)
  • Allociné spectateurs : 4/5
  • Allociné presse : 2.9/5
Lorsque j’ai vu la bande annonce de Non-Stop, je me suis demandé pourquoi Liam Neeson s’est lancé dans un tel navet. Un si bon acteur dans un film si kitch avec peu d’inspiration. C’est quand je me suis aperçu des notes des spectateurs d’Allociné que je me suis demandé si la bande annonce ou le nom du film étaient trompeurs? Finalement je suis allé voir le film, mais en grande majorité pour Liam Neeson. En écrivant cette critique à l’instant même, j’imagine les regrets que j’aurais eu si je n’étais pas aller le voir. Quelle belle surprise, ce Non-Stop!
 
L’intrigue est simple, mais très accrocheur, et surtout incroyablement efficace. Alors qu’il est en plein vol, un agent de police de l’air reçoit des SMS d’un inconnu à bord qui dit vouloir assassiner un passager toutes les 20 minutes s’il ne reçoit pas 150 millions de dollars. On retrouve donc un Liam Neeson, cette fois-ci, piégé en haut vol dans une machination atroce.
 
Le film a deux paris qui sont deux exercices très difficiles, peu souvent réussis au cinéma. L’intrigue se déroule dans un avion, c’est donc un huis-clos, et les cinéastes savent combien il est difficile d’attirer toute l’attention des spectateurs pendant 1h50 dans un huis-clos. Autre pari du film, il se déroule en temps réel à la manière 24. Dans ce film le réalisateur réussit avec perfection ces deux exercices très audacieux. En effet, le spectateur ne s’ennuie jamais. Pendant toute la durée du film, il cherche avec Liam Neeson et Julianne Moore des indices ou des signes qui peuvent démasquer le tueur parmi 226 passagers. Le spectateur se retrouve dans cet avion et il mène l’enquête. C’est là où le film excelle, dans la participation active du spectateur. Il est surpris, stressé, angoissé et parfois même en colère. Il est très impliqué, dans un film à l’intrigue si simple…
 
 
Simple mais efficace. Les scénaristes n’ont pas voulu perdre de temps, ils sont allés droit au but. Les évènements se déroulent très vite, Liam Neeson n’a pas le temps de réagir si vite, il doit dans un premier temps comprendre la situation puis dans un second, savoir la gérer. Les deux personnages principaux ont une profondeur, un passé assez sombre. Leur histoire est traitée de façon très intéressante, sans trop s’y attarder. Le spectateur a juste la bonne quantité de profondeur, il n’en fallait pas moins ni plus. Le scénario est très énigmatique, sa structure est très intéressante. Cependant il n’est pas parfait, loin de là. Quelques scènes sont légèrement ridicules comme le stéréotype de la petite fille qui a peur mais qui, après les réconforts de Liam Neeson, est toute joyeuse et va beaucoup mieux (j’exagère un peu mais c’est bien l’idée). Certains points de l’enquête et des meurtres sont éclaircis à la fin, mais le scénario ne dévoile pas comment le tueur a pu faire certaines actions (mais c’est assez minime heureusement). Par contre la fin n’est pas très à la hauteur. Après quelques bons rebondissements, on apprend la raison, peu réaliste, de cette machination. Enfin la fin, malgré qu’elle soit spectaculaire, n’épargne pas les clichés en optant pour un happy end.
 
Au final, c’est un film à la Liam Neeson, comme Taken ou Sans identité mais il y a un grand plus, notamment l’implication du spectateur dans cette machination qui se déroule en temps réel et également une technique plus travaillée. La réalisation se veut angoissante et très stressante. Elle rend également hommage aux ambiances hitchcockiennes, avec beaucoup de suspense et de mystère. Les acteurs jouent très bien. Liam Neeson, comme à son habitude, est bluffant et campe à merveille l’homme ordinaire confronté à des situations hors du commun, dans la plus pure veine hitchcockienne, avec un jeu très précis. Julianne Moore est épatante. Elle joue très bien le rôle de cette femme qui vit, tout simplement, ayant échappé à la mort auparavant. Michelle Dockery est excellente dans le rôle d’une hôtesse de l’air complice et très attachante. Le rôle de Lupita Nyong’O, découverte dans 12 years a slave est très sympathique et l’actrice est très convaincante dans son rôle. Et Corey Stoll est aussi très convaincant dans son rôle. Tous les acteurs sont très investis et offrent une prestation excellente. Tous ces éléments : le scénario, la réalisation, la mise en scène et les acteurs, contribuent à rendre le film très captivant et intéressant à suivre. La bande sonore est globalement convenable.
 
Ce film nessonien est une excellente surprise qui se démarque par son ambiance et son scénario brillant qui laissent place à non stop de paranoïa et de suspicion parfaitement rythmés. Une chose est certaine : vous ne prendrez plus l’avion comme avant… Un excellent divertissement.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s